NATECO shop

Les phytostérols pour lutter contre le mauvais cholestérol

hu Zoom sur « hu » (touche ESC pour fermer)

Les laitages, margarines ou autres produits enrichis en phytostérols peuvent contribuer à abaisser le taux de cholestérol. Mais ces « alicaments » ou « aliments fonctionnels » suffisent-ils à protéger le coeur et les vaisseaux ?

Les phytostérols ou stérols végétaux sont des lipides végétaux dont la structure est très proche du cholestérol animal, qui joue un rôle essentiel dans l’organisme. On les trouve dans la membrane des cellules végétales, dans les fruits, les légumes, mais surtout dans les noix et les graines oléagineuses.

Plus de 200 types de phytostérols ont été décrits chez les plantes. Parmi les phytostérols «connus», on trouve le sitostérol, le plus abondant, le campestérol et le stigmastérol.

Les phytostanols, qui représentent un sous-groupe de phytostérols avec une structure chimique particulière, sont eux aussi souvent mentionnées pour leurs propriétés anti-cholestérol. Ils sont moins abondants dans les plantes mais on les trouve en grandes quantités dans certaines espèces de céréales.

De façon générale, on consomme des phytostérols dans l’alimentation à hauteur de 200 à 300 mg par jour environ. Quant au cholestérol, on en ingère en moyenne à peu près autant, mais il est recommandé de limiter l’apport à moins de 300 mg/jour.

Si on en entend tant parler des phytostérols dans le domaine de l’alimentation, c’est qu’ils ont la capacité de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang, en particulier de « mauvais cholestérol » (LDL-cholestérol). Ils pourraient ainsi réduire le risque cardiovasculaire.

Les phytostérols utilisés pour la réduction du taux de cholestérol sont généralement tirés d’huiles végétales : Orysterol, huile de son de riz - B'Onaturis.

 

Les phytostérols pour lutter contre le mauvais cholestérol
L’effet hypocholestérolémiant des phytostérols est connu depuis les années 1950.
En fait, les stérols végétaux, stanols compris, diminuent l’absorption du cholestérol alimentaire au niveau de l’intestin. Résultat, le « mauvais » cholestérol (LDL) se retrouve en quantités moindres dans le sang, ce qui est bénéfique car lorsqu’on absorbe trop de LDL-cholestérol, celui-ci a tendance à s’accumuler dans les parois des artères et à former des plaques d’athérome, susceptibles de se détacher et de boucher les vaisseaux.

Les études ayant montré l’efficacité anti-cholestérol des stérols végétaux ne manquent pas.
L’une d’elle, réunissant les résultats de 41 études cliniques, a conclu que pour un apport quotidien de 2g de ces lipides végétaux ajoutés à de la margarine (ou à de la mayonnaise, de l’huile d’olive ou du beurre dans 7 études), on obtenait une réduction du LDL-cholestérol d’environ 9 %.  Cette réduction peut aller jusqu’à 15% dans certaines études.

En 2008, le groupe scientifique sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies de la Commission Européenne a confirmé ces résultats dans un rapport.
La conclusion ? La consommation quotidienne de 2g d’esters de stanols végétaux dans des aliments de type margarine ou yaourt, de préférence au cours des repas, permettait de réduire d’environ 10% le taux de LDL-cholestérol.

Article tiré de Passeportsanté.net

Commentaire

Login with Facebook
Aucun commentaire pour l'instant.
Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Mon panier

Aucun article dans votre panier

Blog RSS

 
03.12.2016

Joyeuses fêtes

Chers clients, Toute l'équipe de NATECOshop.ch vous remercie de votre fidélité et vous souhaite de ... Lire la suite